ប្លែក លឿន ទុកចិត្តបាន នៅពេលណា ទីណាក៏បាន

Le PM cambodgien souhaite élargir la portée de la lutte contre la contrefaçon de médicaments

AKP Phnom Penh, le 05 novembre 2018 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a appelé les grands pays à soutenir et à étendre la portée de la lutte contre la contrefaçon de médicaments.

Le chef du gouvernement royal a lancé cet appel au cours de son entretien hier après-midi à Phnom Penh avec l’ambassadeur Jean-David Levitte, président du Conseil d’administration de l’Istintut international de recherche sur anti-contrefaçon de medicaments (IRACM) de la France, selon Sry Thamrong, ministre délégué auprès du Premier ministre.

Les médicaments contrefaits sont un tueur caché et les pays en voie de développement font face à ce problème, a ajouté Samdech Techo Hun Sèn, espérant que la Déclaration de Phnom Penh rendue publique à l’issue de la Conférence régionale sur la lutte contre les médicaments falsifiés et non conformes organisée par le Cambodge les 5 et 6 novembre attireront des intérêts d’autres pays.

Pour sa part, l’ambassadeur Jean-David Levitte a souligné l’importance de la Conférence régionale, soulignant qu’elle se tiendra non seulement dans la région du Mékong, mais également dans l’ensemble de l’ASEAN.

Initiée par Samdech Techo Hun Sèn et l’ambassadeur Jean-David Levitte, la Conférence régionale sur la lutte contre les médicaments falsifiés et non conformes s’est ouverte ce matin sous la présidence du Premier ministre cambodgien.

Article en khmer par Chim Nary
Article en français par C. Nika