ប្លែក លឿន ទុកចិត្តបាន នៅពេលណា ទីណាក៏បាន

Le mandat du HCDH au Cambodge prolongé de deux ans

AKP Phnom Penh, le 29 septembre 2018 —

Le Cambodge a décidé d’étendre le mandat du Haut Commissariat aux droits de l’homme au Cambodge (HCDH), qui prendra fin à la fin de 2018, pour deux années supplémentaires.

La décision a été annoncée par Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, lors de sa rencontre avec le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, à New York, hier après-midi (heure locale à New York), après la 73e Session de l’Assemblée générale de l’ONU, a rapporté la Télévision nationale du Kampuchéa (TVK).

En octobre prochain, a ajouté le Premier ministre cambodgien, il se rendra à Genève, en Suisse, et il y aura une cérémonie de signature entre le ministre cambodgien des Affaires étrangères et le représentant du HCDH sur cette question.

Le Cambodge a une vraie volonté de continuer à travailler avec le HCDH, a souligné Samdech Techo Hun Sèn.

Le chef du gouvernement royal a affirmé le soutien continu du Cambodge à la composante nationale du Tribunal des Khmers rouges soutenu par l’ONU, ainsi que la participation plus active du pays aux missions de maintien de la paix sous l’égide de l’ONU.

Dans sa réponse, le secrétaire général de l’ONU a remercié le Cambodge d’avoir prolongé le mandat du HCDH au Cambodge et a reconnu la véritable volonté du Royaume d’aider l’ONU. Antonio Guterres a aussi félicité les Casques bleus cambodgiens de leur discipline et de leurs compétences dans leurs activités humanitaires et leurs opérations de maintien de la paix.

Depuis 2006, le Cambodge a envoyé plus de 5.000 soldats, dont 200 femmes, pour les missions de maintien de la paix de l’ONU au Soudan, au Soudan du Sud, en République centrafricaine, à Tchad, à Chypre, au Liban, au Mali et en Syrie.

Par C. Nika