ប្លែក លឿន ទុកចិត្តបាន នៅពេលណា ទីណាក៏បាន

Quatre types de maladies causent plus de la moitié des décès au Cambodge

AKP Phnom Penh, le 30 août 2018 —

Les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et les maladies respiratoires chroniques sont les principales causes de plus de la moitié des décès au Cambodge.

C’est ce qu’a fait savoir le ministre de la Santé, le Dr Mâm Bunheng lors du lancement du Plan d’action multisectoriel national pour la prévention et le contrôle des maladies non transmissibles 2018-2027 tenu mardi à l’Hôtel Cambodiana, à Phnom Penh.

Il a également souligné la haute attention accordée par le gouvernement royal du Cambodge (GRC) aux maladies susmentionnées, dont les cas devraient s’accroître à cause des attitudes, du mode de vie et de l’évolution de l’environnement.

Les maladies non transmissibles sont des maladies chroniques entraînant une invalidité, une perte de main-d’œuvre et, par conséquent, davantage de pauvreté et de pertes économiques nationales, a dit le ministre, soulignant les mesures efficaces pour prévenir et combattre les maladies non transmissibles, c’est-à-dire résoudre les problèmes liés à la consommation de drogues, à la consommation excessive d’alcool, aux régimes alimentaires dangereux et au manque d’exercices.

Mâm Bunheng a profité de cette occasion pour appeler toutes les parties concernées à prendre part aux nouveaux défis posés par les maladies non transmissibles, ce qui répond à la politique du GRC sur la réduction de la pauvreté par la prévention et le contrôle des maladies.

Article en khmer par Un Rithy

Article en français par C. Nika