ប្លែក លឿន ទុកចិត្តបាន នៅពេលណា ទីណាក៏បាន

Note publique du porte-parole du gouvernement cambodgien aux Etats-Unis

AKP Phnom Penh, le 10 août 2018 —

Le porte-parole du gouvernement royal a donné une explication ouverte à un assistant du secrétaire d’Etat américain de la Défense concernant sa demande de libérer le chef de l’opposition, Kem Sokha, et son interprétation erronée des relations entre le Cambodge et la Chine.

Comme indiqué dans son compte Facebook, le porte-parole du gouvernement, Phay Siphan, a souligné qu’en tant qu’un pays souverain respectant l’Etat de droit, les corps exécutif et judiciaire étaient des organes indépendants.

Il a poursuivi qu’près avoir violé la loi du pays, Kem Sokha, chef du parti d’opposition dissous, le Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), a été reconnu coupable et est désormais sous l’autorité de l’organe judiciaire.

L’intention de dialoguer avec le gouvernement royal du Cambodge pour influencer la décision du pouvoir judiciaire, a-t-il ajouté, n’est pas appropriée.

Phay Siphan a, en outre, exprimé sa déception face aux commentaires subjectifs supplémentaires de l’officiel américain sur les relations entre le Cambodge et la Chine.

En tant que nation souveraine, a-t-il précisé, le Cambodge est ouvert à la coopération avec tous les pays, en particulier ceux qui partagent un respect mutuel.

Par Chanseng